Comment Arrêter les Attaques de Panique lors de la Conduite

la Conduite peut être stressant et dangereux de l’activité. Beaucoup de personnes éprouvent des attaques de panique lors de la conduite. Si vous rencontrez ce problème, tout d’abord, vous devez savoir que vous n’êtes pas seul. Très peu de gens sont dans le même bateau. Deuxièmement, il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire comme discuté dans de nombreux sur le trafic en ligne des écoles de. Cet article va jeter quelques conseils pour vous aider à rester hors des attaques de panique lorsque vous êtes au volant. Il ya une bonne chance que ces conseils peuvent éliminer ou au moins réduire vos attaques de panique. Si ils ne sont pas, cependant, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé mentale. Ceci est impératif pour votre propre sécurité et pour la sécurité de tout le monde sur la route.

Prendre des Respirations Lentes et Profondes

la première et La chose la plus simple que vous pouvez faire pour éviter d’avoir des attaques de panique lorsque vous êtes au volant est de prendre lent, respirations profondes lorsque vous vous sentez une attaque de panique. Si vous vous sentez votre pouls commence à accélérer et de votre souffle commence à être à court, essayez de prendre des respirations lentes et profondes. Cela permettra non seulement de vous calmer physiquement, il va se calmer votre esprit aussi bien. Ce n’est que la première ligne de défense contre les attaques de panique, mais beaucoup de gens trouvent qu’il est très efficace quand ils ont l’anxiété pendant la conduite.

Prendre une Pause

Si vous vous sentez vous-même commence à devenir anxieux lorsque vous êtes en voiture, arrêtez-vous et faites une pause pendant une minute ou deux. Dans de nombreux cas, ce est assez pour arrêter un potentiel d’attaque de panique de se produire. Même si vous ne pouvez pas arrêter l’attaque de panique, au moins vous ne serez pas conduire de sorte que vous ne sera pas en danger pour vous-même ou n’importe quel autre peuple. Si l’attaque de panique ne se produise, il suffit de s’asseoir et de le chevaucher. Ne pas essayer de conduire lorsque vous rencontrez une attaque de panique.

Laissez Votre Passager en Voiture pour un While

Si vous êtes trop pressé pour s’arrêter et faire une pause et vous avez un passager, il peut être une bonne idée de laisser votre passager en voiture pendant un certain temps. Pendant ce temps, vous pouvez vous calmer et de vous détendre. Une fois que vous avez atteint l’état où vous n’aurez pas une attaque de panique, vous pouvez prendre votre tour de conduite. Il sera également aider avec votre anxiété de savoir que vous avez un passager qui pourrait conduire, si vous commencez à avoir un problème.

Éviter la Forte Circulation des Moments et des Aires

Si possible, vous devriez essayer d’éviter de haut-trafic en temps et secteurs. Si vous avez un traditionnel de neuf à cinq emplois, cela peut être difficile. Cependant, si vous regardez attentivement, assez vous pouvez trouver un itinéraire alternatif pour votre trajet qui n’ont pas autant de trafic. Le trafic est l’une des principales causes du stress et de l’anxiété pendant la conduite, et si vous conduisez dans un relativement à la circulation de la zone, vous êtes moins susceptible d’avoir une attaque de panique. Il peut être difficile de trouver un moyen pour éviter la forte circulation des temps et des espaces, mais vous devriez être en mesure d’éviter ces situations au moins une partie du temps.

Que Faire Si Ces Conseils Ne fonctionnent pas

Si vous avez essayé les conseils de cet article et ils ne travaillent pas pour vous, vous devriez consulter un professionnel. Gardez à l’esprit qu’il n’y a rien de honteux à propos quand vous voyez un professionnel pour votre santé mentale. Beaucoup de gens face à des attaques de panique, et vous n’êtes pas seul. Un professionnel de la santé mentale peut vous fournir avec le traitement qui va considérablement réduire ou même arrêter vos attaques de panique. Cela permettrait de réduire votre stress et de l’anxiété lors de la conduite et de diminuer ou d’éliminer le risque d’une attaque de panique liée à l’accident.

Laisser un commentaire